La soupe miso est un incontournable de la cuisine japonaise, une préparation à la fois traditionnelle et réconfortante, appréciée pour sa simplicité et sa rapidité. Au Japon, elle est considérée comme une boisson autant qu’un plat, régulièrement consommée tout au long de la journée. Découvrez dans cet article la façon de préparer cette soupe emblématique ainsi que ses nombreuses variations.

Qu’est-ce qu’une soupe miso ?

Originaire de Chine, la soupe miso a fait son apparition au Japon au VIIe siècle, réservée à l’élite noble et aux samouraïs. Aujourd’hui, elle accompagne tous les repas, du petit déjeuner au dîner, et est appréciée pour son pouvoir revitalisant. Elle se compose de base d’eau, de dashi (bouillon de bonite séchée) et de miso (pâte de soja fermenté), mais peut être enrichie d’une multitude d’ingrédients tels que des légumes, des algues wakame, du tofu, de la viande, des fruits de mer, des champignons ou de la ciboule. Préparer une soupe miso implique de maîtriser l’art de la dilution de la pâte miso, un élément clé de son authenticité. Cliquez ici pour avoir des informations supplémentaires concernant la délicieuse soupe miso.

A lire également : Quel est le meilleur mode de cuisson ?

Comment préparer une soupe miso ?

On peut préparer la soupe miso avec de multiples façons en fonction des goûts et des envies de chacun. A la base, elle est composée d’eau, de dashi ou bonite séchée et de miso ou soja fermenté. Pourtant, elle peut être agrémentée d’autres ingrédients tels que :

  • Des légumes,
  • Des algues wakame,
  • Des cubes de tofu,
  • De la viande, 
  • Des fruits de mer,
  • Des champignons,
  • De la ciboule…

Vous avez la possibilité de préparer vous-même votre soupe miso, soit à base d’instantané, soit en miso fermenté. Vous devez préparer le dashi au préalable, normalement 24 heures à l’avance. Par contre, vous pouvez utiliser du dashi déshydraté pour gagner du temps. Dès que le bouillon dashi est prêt, passez à la dilution de la pâte, car elle ne se dilue pas facilement. L’art de la soupe miso repose sur cette dilution. 

En parallèle : Pourquoi faut-il utiliser un égouttoir à vaisselle ?

Qu’en est-il de ses variations ?

La soupe miso se décline en une variété de versions, chacune caractérisée par des pâtes de miso aux profils de saveurs uniques, du sucré au salé, avec ou sans morceaux, clair ou foncé. Parmi les principales variantes, on trouve le miso blanc (shiro miso), le miso brun et le miso rouge. Certains, comme le miso Enjuku Hikari, sont non pasteurisés, préservant ainsi leur naturel à 100%, tandis que d’autres misos de qualité mûrissent pendant de longues périodes, développant des arômes complexes et profonds. Il est à noter que, même après l’ouverture, la pâte miso peut être conservée six mois au réfrigérateur, sa couleur évoluant progressivement vers des teintes plus sombres et son goût se bonifiant avec le temps.

Qu’elle soit dégustée au petit déjeuner, au déjeuner ou au dîner, la soupe miso offre une authenticité inégalée et un voyage culinaire captivant.